Courtney Crumrin T.5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Courtney Crumrin T.5

Message par Coyote le Jeu 26 Juil - 22:18



Courtney Crumrin
Tome 5 : L'apprentie sorcière

Scénario : Ted Naifeh
Dessin : Ted Naifeh
Edition : Akileos
Date de parution : juillet 2012

Résumé :
Nouvelle venue à Hillsborough, Holly Hartley fait la connaissance de la fille la plus bizarre, mais aussi la plus cool qu'elle n'ai jamais connue. Courtney Crumrin. Au début, Holly a l'impression de vivre un rêve éveillé, mais elle se rend compte rapidement qu'avoir une sorcière comme amie peut être un cauchemar. Surtout quand elle découvre la traînée de souffrance, de terreur et peut-être de mort, que Courtney a laissé dans son sillage.
Trouvera-t-elle un moyen de se protéger de la jeune sorcière d'Hillsborough ou deviendra-t-elle une nouvelle victime de Courtney Crumrin ?


Il aura fallut quatre ans d'attente pour retrouver la petite Courtney, le précédent datant de 2008. Entre-temps, Ted Naifeh nous avait bien proposé deux hors-série (très courts) sur la jeunesse de l'oncle Aloysius (sorcier éminent) pas inintéressants mais néanmoins inférieur et surtout moins riche que la série-mère. C'est donc avec enthousiasme que j'ai accueilli ce nouvel opus, tant j'aime cette série.
Et même s'il ne parvient pas à renouveller l'excellence des deux premiers tomes, ce nouveau cru reste de qualité et surtout réserve quelques surprises dans le ton, l'histoire et sa construction.

Courtney Crumrin est une série sombre, d'un pessimisme sans appel et empreinte de beaucoup d'amertume sur le monde (celui des humains surtout). Ce tome 5 renforce encore cette impression, d'autant que les touches d'humour sont cette fois très rares et que Courtney elle-même, au-delà de sa causticité habituelle, prend une dimension plus sombre et gagne encore en maturité.
Sa rencontre avec une autre gamine, aussi solitaire et rejetée qu'elle, amène tout naturellement les deux "brebis galeuses" à se rapprocher. Mais, là aussi, il ne faut pas s'attendre pour autant à une belle histoire d'amitié indéfectible car, très vite, Naifeh obscurcit cette relation en y injectant de la suspicion et même un relent de trahison. Pessimisme, encore, mais on constate encore toute l'intelligence de l'auteur dans sa manière subtile de traiter toute la complexité des rapports humains. L'aventure est toutefois aussi de la partie et le dernier tiers de l'album voit les deux comparses affronter les dangers du monde de l'Ombre. Bref, comme à son habitude, Naifeh parvient à trouver le juste équilibre entre psychologie et action, réalité et surnaturel, qui fait pour moi tout le sel et l'originalité de cette série.



La construction de l'album, sans être très différente des autres tomes, déconcerte à certains moments. Ainsi, l'histoire proprement dites de cet album ne commence qu'à la page 28. Les 23 premières planches sont en effet consacrées à un flash-back où n'intervient pas Courtney mais raconte plutôt une petite histoire avec un Aloysius d'âge mûr et qui, en quelque sorte, fait le lien avec les deux hors-série. Un peu frustrant pour le lecteur qui pensait retrouver directement Courtney (d'autant que l'album est un peu plus court que les autres) mais rien de vraiment dommageable non plus.
Ensuite, si jusqu'à présent la série suivait toujours le point de vue de Courtney, l'auteur se permet ici une petite exception vers le milieu de l'histoire en revenant en arrière et narrant cette fois la relation entre les deux filles... du point de vue de Holly. Une idée judicieuse car elle permet de comprendre ce qui a pu contribuer à leur méfiance réciproque.
Il faut souligner que, contrairement au précédent qui était une sorte d'intermède (hors de Hillsborough), ce tome 5 revient sur des événements et des personnages remontant au tome 2 : il est donc conseillé de les relire pour saisir de quoi on parle, à moins de s'en souvenir encore, même vaguement (ce qui était mon cas).
Enfin, la conclusion de ce tome relance la série sur les chapeaux de roues et on peut espérer que Naifeh ne mette pas trop longtemps à sortir le volume suivant, tant la suite paraît riche en surprises et rebondissements.
Quant au dessin de Naifeh, ceux qui connaissent la série savent tout le charme et l'étrangeté que dégage son noir et blanc contrasté, son trait anguleux, son bestiaire fantastique et sa manière inimitable de représenter le monde de la nuit.
Je laisse les autres le découvrir par eux-mêmes...

PS : pour les lecteurs qui n'auraient encore jamais lu un album de Courtney, une précision que je donne toujours : NON ! Courtney Crumrin n'est pas une sorte de Harry Potter gothique ! Je m'élève de toute la hauteur de mes échasses devant cette comparaison facile (et fausse) que je ne cesse de lire sur le Net sous prétexte qu'on y suit les aventures d'une "petite sorcière".
L'univers créé par Naifeh, mélange subtil de critique sociale acerbe réaliste et de fantastique, est fort éloigné de celui de J.K. Rowling.
Qu'on se le dise !
avatar
Coyote

Masculin Nombre de messages : 25
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum